FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Teresa Berganza

Teresa Berganza est l’une des artistes les plus importantes et l’une des personnalités les plus attachantes du monde lyrique.\n\nAprès des études musicales et universitaires à Madrid, elle fait des débuts fracassants au Festival d’Aix-en-Provence en 1957 dans Dorabella/Così fan tutte. Dès lors, elle entretient des relations privilégiées tant avec le Festival d’Aix qu’avec le répertoire de Mozart. \n\nAu cours de sa carrière, Teresa Berganza s’est produite\nsur les plus grandes scènes internationales telles que la\nScala de Milan, le Staatsoper de Vienne, l’Opéra de Paris, le Covent Garden de Londres, le Metropolitan Opera de New\nYork, le teatro Colon de Buenos Aires, le Lyric Opera de\nChicago, l’Opéra de Dallas, le Staatsoper de Hambourg, le\nNational Opera de Stockholm... Elle a collaboré également avec les plus grands chefs d’orchestre tels que Carlo-Maria Giulini, Herbert von Karajan, Sir Georges Solti, Zubin Mehta, Riccardo Mutti, Claudio Abbado...\n\nOutre les grands rôles rossiniens (La Cenerentola, Il Barbiere di Siviglia), Teresa Berganza a abordé de nombreux ouvrages de Monteverdi, Haendel, Haydn, Purcell. Elle aborde pour la première fois le rôle de Carmen au Festival d’Edimbourg en 1977, après avoir mûri pendant de longues années. Cette interprétation, gravée par la suite pour DGG avec Claudio Abbado, servira de référence absolue. Carmen est un rôle que l’artiste a repris souvent depuis, notamment au Palais Omnisport de Bercy devant 14 000 spectateurs à chaque représentation.\n\nLors de ses récents triomphes au Festival de Salzbourg, à la Scala de Milan, au Musikverein de Vienne, au Grand Théâtre de Genève et en tournée au Japon, le public et la presse ont salué la beauté immortelle de cette voix unique, qui après 40 ans de carrière, a gardé tout son mystère et son charme. En récital, genre qu’elle affectionne et qu’elle n’a cessé de pratiquer parallèlement à ses engagements scéniques, elle a toujours fait la\npart belle aux chansons populaires, à la Zarzuela ou encore à Manuel de Falla.\n\nParmi une discographie d’une richesse exceptionnelle, notons un enregistrement chez DGG de chansons de poètes espagnols (Canciones Espanoles). Teresa Berganza est la première femme élue Membre de l’Académie des Arts en Espagne, la plus haute distinction pour une artiste espagnole ; elle est également décorée Chevalier de la Légion d’Honneur en 2002) et Docteur Honoris Causa de la Complutense en 2005 (Université de Madrid).\n

ILS SONT VENUS AU FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Liste non exhaustive des artistes qui se sont produits au Festival de Musique de Menton depuis 2007

LES PARTENAIRES DU FESTIVAL