logo festival de Musique de Menton

Menton : a marvel of festival!

July 29th/ August 13th, 2022

There is hardly any more beautiful summer festival place than that of Menton. Perched above the sea, dominated by the facade and the belfry of a baroque church marvel, protected by the age-old sword of the statue of Saint-Michel and covered by the starry sky, the festival has been welcoming for seventy years the greatest classical artists in the world. Created by André Böröcz, directed by Paul-Emmanuel Thomas, the Menton Festival is one of the oldest and most prestigious in Europe.

Patricia Kopatchinskaja

Illustration: © Marco Borggreve
Patricia Kopatchinskaja présent à Menton en 2022 2009
© Marco Borggreve

Née en Moldavie, Patricia Kopatchinskaja a d’abord travaillé avec une élève de David Oïstrakh avant de poursuivre ses études à Vienne puis à Berne.

Sa soif de découvertes la conduit vers la création contemporaine. Elle a ainsi interprété les grandes partitions du XXe siècle tout en créant des œuvres, parfois écrites spécialement pour elle, de compositeurs actuels comme Johanna Doderer, Gerd Kühr, Fazil Say, Tigran Mansourian, Mark- Anthony Turnage…

La jeune violoniste veut faire vivre la musique ici et maintenant de manière nouvelle, notamment en créant des mises en scène ou des contextes inédits : en 2016, elle intervient à Hambourg avec le Mahler Chamber Orchestra contre la vie musicale sclérosée avec le projet Bye-bye Beethoven, et, en 2017, elle réagit au problème de la crise environnementale par le projet Dies irae donné au festival de Lucerne – deux projets repris des deux côtés de l’Atlantique. Elle a également fait une tournée européenne avec le Saint Paul Chamber Orchestra pour jouer son projet Der Tod und das Mädchen (« La jeune Fille et la Mort »), dont l’enregistrement chez Alpha a remporté un Grammy en 2018.

Avec la Camerata Bern, elle réalise différents projets : Krieg und Chips (« Guerre et chips »), Maria Mater Meretrix (« Marie, mère, courtisane») et Zeit und Ewigkeit (« Le temps et l’éternité »), sorti en disque en 2019.

Ella a dernièrement créé les concertos pour violon et orchestre de Marton Illes et Francisco Coll (tous deux en 2020).

Elle a étendu son répertoire à des rôles vocaux, comme ceux des Mysteries of the Macabre de Ligeti ou du Pierrot Lunaire de Schoenberg, qu’elle a notamment interprétés avec des musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Elle a récemment filmé l’Ursonate (« sonate originelle ») dadaïste de Kurt Schwitters.
Patricia Kopatchinskaja a aujourd’hui une discographie riche d’une trentaine d’albums, notamment avec Gidon Kremer ou Teodor Currentzis et récemment avec Sol Gabetta pour le disque ’Sol & Pat’.

Son dernier CD panache des compositions d’Antheil, Beethoven, Cage et Feldman. Le prochain la verra collaborer avec la soprano Anna Prohaska sur des œuvres de Frank Martin, Kurtag, et Hildegarde von Bingen « pour montrer tous les visages de la femme : madone, épouse, mère et putain ».


PROGRAM

TESTIMONIALS

PARTNERS