FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Olga Peretyatko
2015

Olga Peretyatko soprano\n\nLa soprano Olga Peretyatko est née et a grandi à Saint-Pétersbourg, en Russie. Elle a débuté sa carrière musicale à l’âge de quinze ans dans le choeur du Théâtre Mariinsky, a suivi une classe de direction de choeur, et a ensuite étudié le chant à la Hanns Eisler-Hochschule für Musik de Berlin. Olga Peretyatko a remporté de nombreux prix dans des concours internationaux, dont Operalia, le concours d’opéra de Plácido Domingo dont elle a remporté le second prix. \n\nEntre 2005 et 2007, Olga Peretyatko a été membre de l’atelier au Staatsoper de Hambourg. Les années suivantes, elle s’est produite au Deutsche Oper de Berlin, au Staatsoper de Berlin et au Bayerische Staatsoper de Munich, au Théâtre des Champs-Elysées, à la Fenice de Venise, au Festival Rossini de Pesaro et à la Folle journée de Nantes. \n\nOlga Peretyatko a retenu l’attention internationale dans Le Rossignol de Stravinski dans la production très applaudie de Robert Lepage dont la première a été donnée au Festival d’Aix-en-Provence en 2010, suivie par des représentations à Toronto, New York, Lyon et Amsterdam. Elle a connu un grand succès avec ses débuts dans les rôles d’Adina dans L’Elisir d’amore à Lille, Lucia di Lammermoor au Teatro Massimo de Palerme et de Gilda dans Rigoletto à la Fenice ainsi qu’au Festival d’Avenches. \n\nEn juin 2011, Olga Peretyatko a fait des débuts remarqués dans le rôle de Giulietta (I Capuleti e i Montecchi) à Lyon et Paris. A Lausanne, elle a fait ses débuts dans le rôle-titre d’Alcina de Haendel et dans le rôle de Fiorilla dans Le Turc en Italie à Amsterdam. Remplaçant une collègue au pied levé, son interprétation d’Adina au Pfingstfestspiele de Baden-Baden fut un succès, de même que ses débuts dans Lucia di Lammermoor au Deutsche Oper de Berlin. Elle a également été saluée pour sa Matilde di Shabran à Pesaro à l’été 2012, dans une production parue en DVD chez Decca. \n\nEn 2013 et 2014, on a pu l’entendre à la Semaine Mozart de Salzbourg, au Festival de Salzbourg (Giunia dans Lucio Silla), , au Staatsoper de Vienne (débuts), à l’Opéra de Zurich (Rigoletto), au Staatsoper de Berlin et à la Scala de Milan (Marfa dans Die Zarenbraut), au Deutsche Oper de Berlin (Adina), au Staatsoper de Hambourg (Adina, Zerbinetta dans Ariane à Naxos) et lors de ses débuts triomphaux au Metropolitan Opera de New York (Elvira dans I Puritani). Elle est également retournée au Festival d’Aix-en-Provence et au Bayerische Staatsoper dans le rôle de Fiorilla (Il Turco in Italia), à Moscou dans Tancredi en version de concert, au Teatro San Carlo de Naples dans L’Elisir d’amore, et elle est partie en tournée en Chine aux côtés de l’Orchestre Symphonique de Montréal (les Quatre derniers Lieder de Strauss). \n\nEn 2015, Olga Peretyatko fait ses débuts dans le rôle de Violetta dans La Traviata à l’Opéra de Lausanne, suivis d’une nouvelle production dans ce même rôle au Festspielhaus de Baden-Baden. Elle retourne au Staatsoper de Vienne dans I Puritani, à la Scala de Milan dans Otello de Rossini, au Met dans Rigoletto, et elle fait ses débuts au Teatro Regio de Turin dans I Puritani, à Copenhague et à la Monnaie de Bruxelles dans L’Elisir d’amore ainsi qu’au Teatro Real de Madrid dans Rigoletto. Des débuts sont également prévus à l’Opéra Bastille, au Covent Garden de Londres, au New National Theatre de Tokyo et à l’Opéra de San Francisco. \n\nParallèlement à sa carrière d’opéra, Olga Peretyatko se produit régulièrement en récital et en concert à travers le monde. \n\nElle enregistre exclusivement pour Sony Classical. Son premier disque solo, La Bellezza del canto, des airs de Rossini, Verdi, Donizetti, Massenet et Puccini, est paru en 2011. Le second, Arabesque, est paru en 2013 et a connu un grand succès. Son troisième enregistrement, entièrement consacré à Rossini, paraîtra en 2015. \n

ILS SONT VENUS AU FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Liste non exhaustive des artistes qui se sont produits au Festival de Musique de Menton depuis 2007

LES PARTENAIRES DU FESTIVAL