Nicholas Angelich

Au festival de musique de Menton en :

Nicholas Angelich - © Jean François Leclercq - Erato

Daniel Müller-Schott et Nicholas Angelich au Festival de Musique de Menton en 2018 - © Christian Merle


Piano

Nicholas Angelich est né aux Etats-Unis en 1970. Adolescent, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris où il est l’élève d’Aldo Ciccolini, d’Yvonne Loriod et de Michel Beroff. Il travaille aussi avec Marie-Françoise Bucquet, Leon Fleischer, Dmitri Bashkirov et Maria Joao Pires.
En 1989, il remporte à Cleveland le 2e Prix du Concours International R. Casadessus et en 1994, le 1er Prix du Concours International Gina Bachauer. Sous le parrainage de Leon Fleisher, il reçoit en Allemagne le prix des jeunes talents du « Klavierfestival Ruhr » en 2002.

En 2003, il fait ses débuts avec le New York Philharmonic et Kurt Masur. Toujours sous sa direction, et avec l’Orchestre National de France, il effectue une tournée au Japon.
En 2013, il est désigné comme « soliste instrumental de l’année » aux Victoires de la Musique.

Nicholas Angelich se passionne pour les répertoires des époques classique, romantique et contemporaine. Il joue Messiaen, Stockhausen, Boulez, Eric Tanguy et Pierre Henry pour qui il crée le Concerto sans orchestre pour piano. Comme chambriste, il a trouvé de parfaits complices chez les frères Renaud et Gautier Capuçon et a travaillé avec Maxim Vengerov, Leonidas Kavakos, les Quatuors Ebène, Prazak…

Il s’est produit avec le New York Philharmonic, le Boston Symphony, le Philadelphia Orchestra, le Los Angeles Philharmonic, l’Orchestre Métropolitain de Montréal, l’Orchestre National de France, le Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de la Radio de Stuttgart, le London Philharmonic, le London Symphony, l’Orchestre National d’Espagne, le Rotterdam Philharmonic, le Mahler Chamber Orchestra, le Chamber Orchestra of Europe, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, la Tonhalle de Zurich, l’Orchestre de la Radio de Stockholm… sous la direction de Sir Colin Davis, Charles Dutoit, Vladimir Jurowski, Yannick Nézet-Seguin, Paavo Järvi, Kurt Masur, Josep Pons, Myung-Whun Chung, Daniel Harding, Valery Gergiev, Gianandrea Noseda…

Sa discographie comprend les Etudes et Tableaux de Rachmaninov (Harmonia Mundi), un récital Ravel (Lyrinx)… Son interprétation des Années de Pèlerinage de Liszt (Mirare) est désignée Choc de l’Année 2004 par le Monde de la Musique qui lui décerne à nouveau le Choc de l’Année 2005 pour un récital Beethoven.

Il a enregistré les sonates pour violon et piano et les trios de Brahms avec les frères Capuçon (Diapason d’or, Choc/Monde de la Musique, Editor Choice/Gramophone, Scherzo/Exceptional), des œuvres de Fauré, Bach, Chopin, Schumann…

71e Festival de Musique de Menton

Après les annonces du président de la République le 13 avril 2020 et sa décision de n’autoriser la tenue des festivals qu’après la mi-juillet, nombre de nos confrères ont d’ores et déjà statué sur le maintien ou l’annulation de leur événement.

Le Festival de Musique de Menton, pour sa part, explore encore toutes les options possibles et rendra publique sa décision avant la fin du mois de mai. Nos équipes et les artistes se concertent actuellement pour que la 71e édition puisse voir le jour, quelle que soit sa forme, afin que résonne cette année encore la musique à Menton.

Nous adressons bien entendu toutes nos pensées au milieu hospitalier, aux malades et à leurs proches, ainsi qu’à la grande famille de la culture durement touchée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de notre situation.

Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Musique de Menton.

PARTENAIRES ET SPONSORS

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image