logo festival de Musique de Menton

Menton : a marvel of festival!

July 29th/ August 13th, 2022

There is hardly any more beautiful summer festival place than that of Menton. Perched above the sea, dominated by the facade and the belfry of a baroque church marvel, protected by the age-old sword of the statue of Saint-Michel and covered by the starry sky, the festival has been welcoming for seventy years the greatest classical artists in the world. Created by André Böröcz, directed by Paul-Emmanuel Thomas, the Menton Festival is one of the oldest and most prestigious in Europe.

Les Trilles du Diable

Illustration: © Milan Djakov
Les Trilles du Diable présent à Menton en 2021
© Milan Djakov

Nemanja Radulovic, le Quatuor Illico et Stanislas Kuchinski se sont rencontrés autour d’une seule et même idée, celle d’offrir au public le plus large plaisir qu’ils ont à vivre et à partager la musique ensemble sur scène.

Entre l’incandescente virtuosité du violon de Nemanja Radulovic, la fibre scénique du Quatuor Illico et la force expressive de la contrebasse de Stanislas Kuchinski, un monde se crée au sein de la famille des cordes réunie au complet.

A la frontière entre la musique de chambre et l’orchestre, « Les Trilles du Diable » sonnent et vibrent, en revisitant des œuvres de virtuosité pour violon-solo et en découvrant des compositeurs de notre temps.

Guillaume Fontanarosa, violon

Guillaume Fontanarosa étudie le violon dans la classe de Jean Lenert au Conservatoire d’Aulnay, puis au Conservatoire Supérieur de Paris où il obtient un Premier Prix de violon et de musique de chambre. Il se perfectionne ensuite auprès de Pierre Doukan avant d’être admis à l’Académie Frantz Liszt de Budapest.
En 1992, il participe à la fondation du Quatuor Vuillaume. Il travaille parallèlement au sein de divers orchestres symphoniques, orchestres de chambre ou formations comme le sextuor avec harpe de Marielle Nordmann. Il s’est ainsi produit comme soliste avec l’Orchestre Symphonique de Lyon, l’Orchestre des Jeunes d’Ile-de-France Emmanuel Chabrier, l’Orchestre Symphonique de Parana en Argentine…
Il travaille volontiers avec des orchestres jazz - il a ainsi joué avec Stéphane Grappelli ou Michel Legrand – et participe régulièrement à différents spectacles dont « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu » de Sam Braun, mis en scène par Patrick Olivier.

Frédéric Dessus, violon

Frédéric Dessus commence la musique au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de Danse de Pau avec Denise Tassoul-Derome. Il poursuit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Solange Dessanne, puis au Conservatoire de Rotterdam dans la classe de Jean-Jacques Kantorow, et enfin au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe du Quatuor Ysaÿe.

Il est actuellement professeur au Conservatoire des Portes de l’Essonne.

Bertrand Caussé, alto

Altiste, pianiste, chef d’orchestre, chanteur, siffleur
Tourné vers la musique contemporaine, Bertrand Caussé est pendant plusieurs années l’alto solo de l’Ensemble Fa et de l’orchestre de chambre Double Sens. C’est également en tant qu’altiste du groupe de Nemanja Radulovic, les Trilles du Diable, qu’il se produit sur des scènes de renommée internationale (salles Pleyel et Gaveau Théâtre des Champs-Elysées, Opéra City et Oji Hall de Tokyo, théâtre Kolarac de Belgrade…)

Très attiré par les spectacles d’arts mêlés, il crée en 2001 avec l’auteur-chanteur-compositeur Cyril Giroux l’ensemble Illico dont les créations 5 cordes dont 1 vocale et Le Magic Orchestra mis en scène par Muriel Mayette et Nirupama Nityanandan donnent lieu à plus de 300 représentations ( Théâtre et Comédie des Champs Elysées, Théâtre du Châtelet, la Cigale, l’Européen, le Trianon...) Grand lauréat du Premier concours français de Sifflet organisé par Radio Classique (novembre 2017) et vice-champion du monde de sifflet lors du concours international de Sifflet organisé à Tokyo le 5 mai 2018 , il développe une brillante carrière de siffleur soliste, se produisant régulièrement avec Coalescence, entre autres dans des œuvres contemporaines dédiées (Philippe Georges, Eric Caissy, Alessandro Annunziata) ou des œuvres classiques sifflées (l’air de la reine de la nuit de Mozart, Summertime de Gershwin)
Il est le créateur de nombreux spectacles dont “Siffler, n’est pas jouer”, au Centre Dramatique national de Nancy – La Manufacture (2015), “Ne sifflez pas sur la pianiste!” avec la pianiste Christine Chareyron (mars 2019 à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes)…

Anne Biragnet, violoncelle

Après un Premier Prix en violoncelle et musique de chambre, Anne Biragnet se perfectionne auprès d’Etienne Cardoze, Xavier Gagnepain et Marc Coppey. Elle développe ensuite sa carrière au sein du Quatuor Illico avec lequel elle tourne dans toute la France et à l’étranger (Festival d’Avignon, la Cigale, la Comédie des Champs-Elysées...). La rencontre du groupe avec Muriel Mayette (comédienne, metteur en scène et administrateur de la Comédie Française) lui permet d’acquérir une présence scénique et un jeu d’actrice remarqués par la critique.
Aujourd’hui, elle collabore régulièrement avec la Comédie Française. Elle a enregistré de la musique pour des pièces de théâtre, des chorégraphies et pour des chanteurs comme Yann Tiersen et Adamo.

Stanislas Kuchinski, contrebasse

Stanislas Kuchinski entre à l’âge de 16 ans au CNSM de Paris où il étudie la contrebasse dans la classe de Jean-Marc Rollez, la musique de chambre, l’analyse musicale et la classe de pédagogie. Il obtient le Premier prix à l’unanimité de contrebasse et le Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de contrebasse. Contrebassiste de l’Orchestre de Paris depuis 2002, il se produit régulièrement dans des formations très variées comme le Sirba Octet, l’ensemble Les Dissonances, le Richard Galliano Sextet. Très actif dans le domaine des orchestrations et des arrangements, il a écrit de nombreuses adaptations pour orchestres junior, pour des ensembles avec contrebasses et également des arrangements symphoniques pour des groupes de musique hip-hop ou pop-rock. Il dirige l’orchestre symphonique du conservatoire de Châtillon (92) depuis 2008, orchestre mélangeant des élèves du conservatoire et des musiciens amateurs. Il monte avec cet orchestre des spectacles ambitieux, mélange de musique classique, jazz, rock ou hip-hop. Il conçoit également chaque année des spectacles dédiés au jeune public avec récitant et orchestre de chambre.


PROGRAM

TESTIMONIALS

PARTNERS