Katia Labèque

At the Menton music festival in

Katia Labèque -

Piano

Le parcours artistique de Katia Labèque est en partie indissociable de celui de sa sœur Marielle : 34 albums en duo scellent leurs destins. Nées à Bayonne, Katia et Marielle grandissent à Bordeaux où leur père, médecin, est aussi membre du chœur de l’Opéra.

C’est leur mère, la pianiste Adda Cecchi, ancienne élève de Marguerite Long, qui leur dispense les premières leçons de piano à la maison. Après un examen réussi et un premier prix pour chacune d’elles au Conservatoire de Paris en 1968, les deux jeunes pianistes décident d’explorer ensemble le répertoire à quatre mains pour deux pianos. En 1970, paraît leur premier enregistrement, Les Visions de l’Amen d’Olivier Messiaen, sous la direction du compositeur lui-même.

Katia et Marielle Labèque s’illustrent dans un répertoire contemporain comprenant Luciano Berio, Pierre Boulez, Gyorgy Ligeti et Philippe Boesmans ; ainsi que dans des influences allant du classique au jazz, baroque, flamenco, ragtime...

En 1980, leur enregistrement de Rhapsody in blue (Philips Records) de Gershwin avec l’Orchestre de Cleveland dirigé par Riccardo Chailly est certifié disque d’or. Ce succès n’empêche pas les deux sœurs de mener carrière séparément.
Acclamée sur les scènes du monde entier depuis les années 1970, Katia, avec ou sans sa sœur, côtoie les plus grands chefs d’orchestre : Sir Colin Davis, Charles Dutoit, Paavo Ja¨rvi, Seiji Ozawa, Leonard Slatkin… ; ainsi qu’aux côtés des orchestres les plus prestigieux : Orchestre Philharmonique de Berlin, Staatskapelle de Dresde, Orchestre Symphonique de Londres, Orchestre de la Scala de Milan… ; et des festivals de premier plan : Mostly Mozart à New York, Festival de Salzbourg ou encore le Klavier Ruhr Festival en Allemagne. En mai 2016, elles se produisent devant plus de 100000 spectateurs au château de Schoenbrunn avec l’Orchestre philharmonique de Vienne dirigé par Semyon Bychkov : un concert retransmis dans 82 pays et regardé par un milliard et demi de téléspectateurs.

Leur discographie comprend une quarantaine d’enregistrements de Rachmaninov, Hindemith, Brahms, Liszt, Gershwin, Stravinsky, Bernstein, Mozart, Ravel, Schubert, Satie et différents programmes thématiques en studio ou en concert. Très prolifiques dans les années 1980 jusqu’au récital Carnaval enregistré en 1997 avec Elton John, Sting, Paul Simon, Madonna, James Taylor et Tina Turner, les sœurs Labèque interrompent leur carrière commune pendant une dizaine d’années pour se consacrer à des activités différentes.

De retour en 2005, elles créent une fondation à leur nom pour promouvoir les liens entre la musique et les arts visuels, puis leur propre label, KML Recordings.

71e Festival de Musique de Menton

Après les annonces du président de la République le 13 avril 2020 et sa décision de n’autoriser la tenue des festivals qu’après la mi-juillet, nombre de nos confrères ont d’ores et déjà statué sur le maintien ou l’annulation de leur événement.

Le Festival de Musique de Menton, pour sa part, explore encore toutes les options possibles et rendra publique sa décision avant la fin du mois de mai. Nos équipes et les artistes se concertent actuellement pour que la 71e édition puisse voir le jour, quelle que soit sa forme, afin que résonne cette année encore la musique à Menton.

Nous adressons bien entendu toutes nos pensées au milieu hospitalier, aux malades et à leurs proches, ainsi qu’à la grande famille de la culture durement touchée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de notre situation.

Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Musique de Menton.

PARTNERS AND SPONSORS

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image