Emöke Baráth

At the Menton music festival in

Emöke Baráth - © Zsofi Raffay

Soprano

La soprano hongroise Emöke Baráth commence sa formation musicale en étudiant le piano et la harpe. Elle débute le chant à l’âge de 18 ans en suivant l’enseignement du professeur Júlia Pászthy à l’académie Franz Liszt de Budapest. Elle approfondit sa formation au Conservatoire Luigi Cherubini de Florence auprès de Leonardo De Lisi.

Elle attire rapidement l’attention du monde musical en devenant lauréate de plusieurs concours prestigieux – citons notamment le Premier Prix du Concours Cesti d’Innsbruck ou le Grand Prix de l’Académie du Verbier Festival.

Sa carrière prend son essor lorsqu’elle chante le rôle de Sesto dans Giulio Cesare de Haendel sous la direction d’Alan Curtis. L’enregistrement de cet opéra est publié par le label Naïve. En 2013, la jeune soprano fait ses débuts au Festival Lyrique d’Aix-en-Provence dans le rôle-titre d’Elena de Cavalli sous la direction de Leonardo García Alarcón et reçoit les éloges unanimes de la presse.

Depuis, sa carrière l’a menée dans les lieux musicaux les plus prestigieux et aux côtés des orchestres les plus en vue. Parmi ses apparitions marquantes, signalons le rôle de Susanna dans Le Nozze di Figaro de Mozart au Theater an der Wien sous la direction de Marc Minkowski ; le rôle de Romilda dans Xerse de Cavalli avec Emmanuelle Haïm à l’Opéra de Lille, au Théâtre de Caen et au Theater an der Wien ; une tournée avec Alcina (rôle de Morgana) de Haendel dirigé par Ottavio Dantone aux côtés de Philippe Jaroussky à l’Opéra Royal de Versailles, à l’Opéra de Monte-Carlo et à la Halle aux Grains de Toulouse ; le rôle-titre d’Hipermestra de Cavalli au Festival de Glyndebourne sous la direction de William Christie ; l’Ange dans Saint François d’Assise de Messiaen avec Sylvain Cambreling ; l’Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck au Théâtre des Champs Elysées avec Philippe Jaroussky et Patricia Petibon sous la baguette de Diego Fasolis et dans une mise en scène de Robert Carsen.

La discographie d’Emöke Baráth est déjà considérable, avec plusieurs titres gravés pour Erato-Warner Classics, Naïve, Alpha Classic, Cpo, Glossa ou Hungaroton.

Philippe Jaroussky l’a invitée à chanter les différents visages d’Euridice dans son disque La Storia di Orfeo sous la direction de Diego Fasolis. Avec les mêmes partenaires, elle a enregistré le rôle d’Amore d’Orfeo ed Euridice de Gluck (parution au premier semestre 2018).

71e Festival de Musique de Menton

Après les annonces du président de la République le 13 avril 2020 et sa décision de n’autoriser la tenue des festivals qu’après la mi-juillet, nombre de nos confrères ont d’ores et déjà statué sur le maintien ou l’annulation de leur événement.

Le Festival de Musique de Menton, pour sa part, explore encore toutes les options possibles et rendra publique sa décision avant la fin du mois de mai. Nos équipes et les artistes se concertent actuellement pour que la 71e édition puisse voir le jour, quelle que soit sa forme, afin que résonne cette année encore la musique à Menton.

Nous adressons bien entendu toutes nos pensées au milieu hospitalier, aux malades et à leurs proches, ainsi qu’à la grande famille de la culture durement touchée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de notre situation.

Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Musique de Menton.

PARTNERS AND SPONSORS

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image